top of page
Rechercher

La QVT / QVCT : kesako?

Depuis quelques années, la qualité de vie au travail (QVT) a pris une grande place au sein des entreprises. Afin qu’elle ne consiste pas simplement à aménager des espaces de détente ou à mettre en œuvre des actions de bien-être sur le lieu de travail, la QVT est devenue le 9 décembre 2020 la QVCT : la qualité de vie et des conditions de travail. Ce changement a été inscrit dans le code du travail le 31 mars 2022 afin de renforcer la prévention santé au travail.

Depuis la crise sanitaire de mars 2020, ce pilier RSE est devenu plus que jamais au centre des préoccupations de la fonction RH. Derrière ce nouvel acronyme QVCT, se cache de profonds changements mettant en lumière le lien entre la qualité de vie au travail et la santé au travail. Le salarié est représenté comme un véritable pilier de l’entreprise et son bien-être devient primordial.

Cette évolution vers la QVCT a permis de mettre en avant les éléments ayant réellement un impact sur les conditions de travail d’un salarié : la reconnaissance au travail, l’évolution professionnelle, l’égalité au travail, la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, le partage de l’information, la conduite des transformations ainsi que la qualité de l’atmosphère.

Contrairement à la QVT, la QVCT s’inscrit dans une démarche préventive et non plus réactionnelle : mise en place d’un dialogue social, fidélisation des talents, préservation de la santé mentale et physique des salariés (via la conciergerie en ligne www.zenativ.fr permettant d’alléger la charge mentale, …)

Elle œuvre en faveur de l'épanouissement de chacun afin d'éviter le désengagement, les RPS, l'absentéisme voire le turnover.





Principaux bénéfices de la QVCT :

1. Véritable levier d’engagement et de lutte contre l’absentéisme et le turnover

  • Plus les salariés sont épanouis au travail, moins ils sont absents.

  • Favorise l’engagement et l’épanouissement professionnel.

2. Meilleure prévention des risques psychosociaux

  • affectant le personnel

  • mais aussi la productivité


3. Valorisation de l’image de marque de l’entreprise

  • pour les jeunes générations, l’équilibre vie professionnelle-vie personnelle est placée au sommet de leurs priorités lors de la recherche d’un poste

  • attire et fidélise les talents

Les travailleurs heureux déclarent consacrer 80% de leur semaine à des tâches liées au travail, tandis que les moins heureux ne consacreraient que 40% de leur temps à ces mêmes tâches.


Le bien-être du salarié au travail a donc un impact considérable sur les résultats de l’entreprise, raison pour laquelle la QVT / QVCT font désormais partie des enjeux majeurs de l'entreprise.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page